Conférence sur la migration irrégulière,un jeune étudiant renonce à son projet de voyage

La Guinée un pays potentiellement riche en ressources naturelles avec une population majoritairement jeune a peine de donner l’espoir à sa jeunesse. Ce pays reconnu comme château d’eau de l’Afrique de l’ouest, scandale géologie perd chaque année des milliers de jeunes dans la mer méditerranée. Selon les statistiques, dans le premier trimestre de l’année 2017, l’OIM a enregistré 2092 migrants guinéens arrivés en Italie, ce qui classe la Guinée en première place ayant le plus fort taux de départ des migrants en Afrique de l’OUEST. Une situation qui inquiète les autorités administratives et les acteurs non étatiques. C’est dans cette optique qu’UJLEG en tant qu’une organisation qui lutte contre la migration irrégulière a organisé une conférence à la Bibliothèque Américaine de l’Université Général Lansana Conté de sonfonia , le 08 février 2020 qui avait dont pour thème : migration irrégulière; défis et enjeux, quelles perspectives pour la jeunesse guinéenne.
Ainsi, plusieurs actions ont été mené dans le cadre de la lutte contre la migration irrégulière. De la formation, à la sensibilisation en passant par les conférences, sont entre autres les moyens que l’UJLEG utilise pour dissuader les candidats potentiels pour ce voyage meurtrier. Comme le disait le Coordinateur chargé des questions migratoires de l’UJLEG Négué Camara << En Guinée tant qu’il aura des candidats, nous continuerons la lutte car les familles sont endeuillées, les fils , filles séparés de leur mère. Des foyers désespérés et tristes.>> C’est pourquoi l’objectif principal de cette conférence était de dissuader les jeunes désireux ce voyage en les expliquant qu’il y’a belle et bien une possibilité de réussir en Guinée . D’ailleurs, c’est ce qu’il y’a été beaucoup développé par nos conférenciers à savoir Docteur Abdoul Goudoussy Diallo, Vice-recteur de l’Institut Universitaire des Hautes Études de Guinée (IUHEG), Simone Lamah, Secrétaire administrative de l’UJLEG et Moïse Kolié président de l’UJLEG. Pour dire que la jeunesse était au rendez-vous, une cinquantaine de jeunes y étaient presents dans la salle.
Docteur Abdoul Goudoussy Diallo, grand écrivain guinéen , après d’avoir brièvement parlé de son brillant parcours aux jeunes qui se trouvaient dans la salle, il a parlé qu’il ne sert à rien d’aller mourir dans la mer méditerranée lorsqu’on sait qu’ il y’a des perspectives de réussir en Guinée. Pour soutenir son argument, il a projeté un documentaire sur les effets de la migration irrégulière dans certaines familles en Moyenne Guinée ( Voir Doc Herico Pad)

Salle de la Bibliothèque Américaine de l'Université Général Lansana CONTE de sonfonia, Conférenciers , 08 février 2020.

Pour la secrétaire administrative, les jeunes guinéens doivent arrêter de croire que c’est seulement en Europe qu’on peut réussir. Chez nous ici , nous pouvons réussir. Beaucoup de jeunes filles quittent le pays dans l’espoir d’aller en Europe pour avoir une meilleure vie mais malheureusement elles voient se rêve devenir un cauchemar puisque sur la route , il y’a pas toute sorte de maltraitances qu’elles ne subissent pas ( abusées, violées maltraitées et parfois perdent même la vie). Ensuite, le président a rassuré que la Guinée possède tout, il faut juste que la jeunesse guinéenne accepte de travailler car c’est seul le travail qui paye l’homme. Aujourd’hui beaucoup de jeunes ont réussi en Guinée sans passer par la mer Méditerranée tels que Tamba Zacharie Millimono de l’Espace TV, le PDG de SOGUICO-PRES Nestor pour ne citer que ceux-ci. Après toutes ces brillantes interventions, quelques jeunes entrepreneurs présents dans la salle ont fait des témoignages comme ce jeune entrepreneur Hamidou Diallo, Quand il a terminé l’Université, il a cru aux atouts que le pays l’offrait, il est parti à Kindia pour faire travailler la terre, au jour d’aujourd’hui, il possède un vaste champ d’ananas. Pour ce fait, il y’a invité les jeunes de croire en leur potentialité et de se mettre au travail. Un témoignage très émouvant qui a touché les esprits. Le Directeur ‘de la Bibliothèque Américaine, lui aussi n’a pas marché sur sa langue, il a rassuré aux jeunes que réussir en Guinée est possible. A la fin de la conférence, un jeune étudiant est venu serrer la main du Président de l’UJLEG en le disant: *Merci beaucoup pour vos interventions, en vérité j’étais désespéré avant de venir à cette conférence, je suis un candidat, j’attendais mon diplôme pour partir mais grâce à votre conférence, je renonce à mon projet de voyage car je crois maintenant qu’on peut réussir en Guinée.

Projection du film domentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

111 Partages
Partagez111
Tweetez
Partagez
Enregistrer
%d blogueurs aiment cette page :