Découvrez le nouveau bureau exécutif de l’UJLEG

Après l’élection de l’UJLEG le 08 novembre où il était question d’élire les trois premiers responsables de l’organisation à savoir le Président, le secrétaire général et le directeur des programmes et projets.
Le président Moïse Kolié réélu pour un second et dernier mandat a constitué avec la secrétaire générale Kariatou Kaba et le directeur des programmes et projets Yamoussa Bangoura le nouveau bureau exécutif le 15 novembre.

HAWA BARRY, membre de l’UJLEG, est nommée trésorière avec pour assistance technique Ismaël Sylla.
 SOULEYMANE SOUARE, deuxième responsable de la cellule de communication, est nommé premier
responsable de la cellule de communication, avec pour deuxième responsable ENOCH KAMANO,
ancien directeur des programmes et projets, et MARIAME DIAWARA.
 IBRAHIMA CISSE, deuxième responsable des Ressources humaines, est nommé premier responsable
des Ressources humaines, avec pour deuxième responsable PAULETTE OUENDENO et MAMADOU
YOUNOUSSA BAH, membres.
 KADIATOU SADJO BARRY, membre de l’UJLEG, est nommée Coordinatrice Nationale De Défense Des
Droits Des Enfants au sein de la Commission De Défense Des Droits Des Enfants.
 ALHASSANE CAMARA, ancien vice-président de l’UJLEG, est nommé Coordinateur National De Paix
au sein De la Commission De Paix.
 KADIATOU SYLLA, membre de l’UJLEG, est nommée Coordinatrice Nationale De Défense Des Droits
Des Filles et femmes au sein de la Commission des filles.
NEGUE CAMARA, Coordinateur National Chargé Des Questions Migratoires est nommé à son même
poste.

Ainsi, il a invité tous les responsables de l’UJLEG de travailler en équipe avec l’ensemble des membres pour la réalisation des activités pour des deux prochaines années. Ainsi, les jeunes leaders se préparent pour engager éventuellement les différents projets.
L’année 2021 sera l’année des grands défis nous a rassure le directeur des programmes et projets Yamoussa Bangoura.
Nous souhaitons bonne chance à la nouvelle équipe rentrante et la jeunesse guinéenne attend le meilleur d’elle car il y’a problème de formation, la lutte contre les VBG , de migration irrégulière, de la menace de la paix, des violations des droits des enfants et tant d’autres défis.
Le nouveau bureau de l’UJLEG doit faire face à des multiples problèmes que souffrent la jeunesse guinéenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

27 Partages
Partagez27
Tweetez
Partagez
Enregistrer
%d blogueurs aiment cette page :