LE 21 SEPTEMBRE 2019, LE MONDE A CELEBRE LA JOURNEE INTERNATIONAL DE LA PAIX, EN REPUBLIQUE DE GUINEE, CETTE JOURNEE A ETE OBSERVEE PAR L’UNION DES JEUNES LEADERS DE GUINEE ET TANT D’AUTRES ORGANISATIONS DE LA PLACE

La journée internationale de la paix est célébrée chaque année le 21 septembre. Elle est dédiée à la paix et particulièrement à l’absence de guerre, qui doit se manifester par un cessez-le-feu dans les zones de combat. Elle observe dans de nombreux pays depuis son adoption en 1981 au conseil des NATIONS UNIES. EN RÉPUBLIQUE DE GUINÉE, UNION DES JEUNES LEADERS DE GUINÉE (UJLEG) n’est pas restée en marge de cette grande journée, raison qui l’a poussée à organiser une conférence-débat axée sur la paix et le climat comme indique le thème central de l’ONU  » ACTION CLIMATIQUE, ACTION POUR LA PAIX  ». UJLEG dans sa mission noble à rajouter un sous thème au thème central de l’ONU : quel rôle pour la jeunesse ?  ». Ce fut le 21 septembre 2019 à l’université ISIM de KAPORO rails. Malgré la forte pluie matinale, cela n’a pas empêché la tenue de la conférence surtout la forte mobilisation des jeunes leaders, des cadres, des présidents des ONG, des artistes qui sont venus un peu partout à travers la capitale. Le sourire, la joie se sentaient comme montre la journée, l’animation était assurée par Monsieur Christian Desco Condé.

Tout à débuter à 9h00 avec le slam, la musique (dans tout le sens de la paix et du climat). Ainsi, après la présentation et la projection de la vidéo d’activité de l’UJLEG par MARIAMA LAMARANA DIALLO, c’est le président de l’UJLEG MOISE KOLIE qui a pris la parole pour souhaiter ses mots de bienvenue, dans son message, il s’est adressé aux jeunes tout en les faisant savoir que notre monde est menacé : « Notre monde est menacé, il n’y a plus de paix, regardez aujourd’hui la SYRIE, le YÉMEN , le NORD MALI, l’AFRIQUE CENTRALE, les conflits dans ces zones ont fait d’énormes dégât et ce sont les enfants innocents, les jeunes hommes et femmes qui en sont les plus victimes. » plus loin il dit « Notre planète est envahie à cause des activités que l’homme exerce sur elle, L’espace de vie devient de plus en plus restreint. Alors, il est temps pour nous jeunes, hommes, femmes, adultes et vieux d’unir nos différentes forces afin que tous ensemble nous puissions agir dans l’intérêt de nos nations. » Ensuite, il a invité les jeunes à œuvrer pour la paix partout dans le monde car on ne peut prétendre à aucun développement sans la paix : « Chaque jour, ensemble, partout dans le monde, construisons la paix. »

Discours du Président de l’UJLEG MOISE KOLIE, le 21 septembre 2019
« Chaque jour, ensemble, partout dans le monde, construisons la paix. »

 Ce message fort de Madame MORGANE fut accompagné et soutenu par le message de MONSIEUR FOFANA SOUAÏBOU (un acteur de paix de la CEDEAO en Guinée) que sans paix pas de vie (c’est-à-dire une vie meilleure). Après 20 minutes minimum d’échange, les jeunes leaders sont faits entendre à travers des questions et amendements en l’endroit des panélistes. Du coup, la conférence prend fin après l’intervention de quelques ONG de la place notamment ACOREC, CPLA, YALI et une prise de photos de famille et un remerciement de L’UJLEG à l’égard des conférenciers et les participants.

UJLEG ne s’est pas limitée là, ses membres se sont mobilisés pour se rendre encore dans la forêt de Demoudoula après la conférence. L’objectif n’était pas seulement se faire voir, mais participer à la protection de l’environnement comme l’a dit ALHASSANE CAMARA, directeur de la commission d’organisation : « si nous sommes là aujourd’hui à planter ces arbres, c’est pas seulement pour embellir l’atmosphère mais pour préserver notre environnement. » UJLEG a pu planter huit arbres en priant que ces arbres aillent dans le bon sens. À rappeler que ce reboisement était précédé d’une marche de tous les membres de L’ONG avec pour slogan :  » Ensemble œuvrons tous pour la paix et la quiétude sociale  »,  » Ensemble préservons notre environnement  » animé par chacun des membres dans diverses langues vernaculaires (poular, Maninka, Sossokhoui, guerzé…) avec un maximum de voix et de joie munis de deux banderoles où s’étaient mentionnées le thème du jour  » ACTION CLIMATIQUE, ACTION POUR LA PAIX QUEL RÔLE POUR LA JEUNESSE ?  » UJLEG ne compte pas s’arrêter là car sa préoccupation retombe sur la jeunesse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 Partages
Partagez17
Tweetez
Partagez
Enregistrer
%d blogueurs aiment cette page :