Le 08 mars, UJLEG a décerné un excellent prix à trois jeunes filles leaders qui se sont distinguées dans l’organisation

À l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits des femmes 08mars célébrée cette année dans la ville des agrumes Kindia, le président de l’UJLEG a décerné un excellent prix à trois jeunes filles leaders qui se sont distinguées dans l’organisation dont les noms sont les suivants: Fatoumata Lamarana Diallo, Simone Lamah et Mariama lamarana Diallo
Revenons sur le contexte de la remise. Depuis la création de l’ONG le 09 août 2018, les filles leaders qui sont au sein de l’organisation ne cessent de s’imposer de manière extraordinaire par leur leadership, leur engagement, leur dévouement dans tous les domaines d’intervention de l’ONG, même dans le bureau exécutif car il y’a un bon nombre représentatif des filles. on décompte 5/13 le nombre de filles dans le bureau. Chose qui s’explique par la bonne volonté des jeunes filles leader qui veulent servir leur nation.
En plus, certains postes stratégiques de l’ONG sont dirigés par les filles comme le secrétariat dont le premier secrétaire est une jeune fille du nom de Simone Lamah, la commission de défense des droits des enfants dirigée par Fatoumata Lamarana Diallo, les Ressources humaines dirigée par Djessou Cissé et la commission de défense des droits des femmes dirigée par Mariama lamarana Diallo.
Par ailleurs, le 20 novembre 2019, la Coordinatrice de défense des droits des enfants a réussi à marquer la journée après la validation de sa proposition d’aller célébrer the world children day avec les orphelins ou d’ailleurs le choix est porté sur l’orphelinat Hukuna Matata car cette visite à l’orphelinat était une belle expérience pour les membres de l’organisation d’aller voir et passer du temps avec ces enfants qui ont une histoire toute particulière. Elle a réussi avec toute l’équipe de l’ONG à redonner de sourire aux enfants, ce qui lui a permis d’être distinguée.

Remise du prix à la Coordinatrice de Défense des Droits des Enfants

En suite, toujours le leadership féminin la secrétaire Simone Lamah , la coordinatrice de défense des droits des femmes Mariama lamarana Diallo et Fatoumatou Lamarana Diallo ont réussi à traduire une famille devant les autorités administratives pour l’abandon d’enfant( leur fillette de moins de 10ans dans la rue)
Après des jours et des jours de démarche à la recherche des parents, l’enfant était à la charge de l’ONG. C’est ainsi que le dossier a été poursuit jusqu’à ce que les parents de l’enfant soient retrouvés et traduits aux autorités afin de prendre l’ engagement de bien garder et protéger leur enfant.
Pour ce fait, la Direction Nationale de l’Action Sociale leur a décerné un certificat de reconnaissance et d’engagement dans le cadre de la protection des enfants . C’est comme ça les autres se sont distinguées.
Partant de cette remarque, UJLEG pour les encourager dans leur combat , à son tour, à l’occasion du 08Mars, le président leur a décerné le prix de « l’Engagement et de la Reconnaissance » devant une centaines de filles.

Remise du prix de récompense par la Direction Nationale de l'Action sociale

Par contre, il est important de rappeler qu’il y’a eu au sein même de l’organisation des jeunes leaders qui se sont aussi fait distinguer l’an passé pour leur engagement à savoir Alhassane Camara actuel vice-président, Enoch Kamano Directeur des programmes et projets et Pierre Bilivogui représentant de l’ujleg en Chine, ce qui s’explique qu’à UJLEG nous encourageons l’excellence.

Quels seront les prochains jeunes leaders distingués?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

162 Partages
Partagez162
Tweetez
Partagez
Enregistrer
%d blogueurs aiment cette page :